Sport

Maroc : Hind Abatorab, la pilote automobile qui trace sa route dans un milieu masculin

La pilote marocaine Hind Abatorab a remporté son premier titre en 2016. © François Beaurain

Dans un milieu essentiellement masculin, la Marocaine Hind Abatorab s’est imposée comme une pilote automobile hors pair.

Autant que Hind puisse se souvenir, sa première expérience de conduite remonte à ses six ans. C’est son père, Mostafa, grand passionné de sport automobile et propriétaire d’une auto-école, qui lui a transmis le virus en la laissant conduire le soir, après l’école.

Il faut croire que ces cours particuliers ont porté leurs fruits : Hind Abatorab est désormais la seule femme à participer aux championnats de course automobile au Maroc, mais elle est surtout une pilote hors pair qui règne quasi sans partage depuis trois ans en M1 (moins de 1 600 cc) et en M3 (plus de 2 000 cc). À tout juste 40 ans, elle est toujours en quête de nouveaux défis et rêve de concourir en Europe. En attendant la régularisation de sa situation avec son nouveau club espagnol, elle a décidé de prendre son mal en patience avec une nouvelle participation à l’édition 2019 des championnats du Maroc.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte