Politique

Burkina Faso : Blaise Compaoré et ses héritiers

Au moment où le parti soutenant la candidature à la présidentielle de 2020 de Kadré Désiré Ouédraogo était créé, son rival Eddie Komboïgo, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (ex-parti au pouvoir), était reçu à Abidjan par Blaise Compaoré.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 19 septembre 2019 à 11:57

L’ancien chef de l’État burkinabè Blaise Compaoré. © Francois Mori/AP/SIPA

Le 7 septembre, le parti Agir ensemble pour le Burkina était officiellement créé à Ouagadougou afin de soutenir la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo à la présidentielle de 2020.

Eddie Komboïgo reçu par Blaise Compaoré

Au même moment, son rival Eddie Komboïgo, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), était reçu à Abidjan par Blaise Compaoré avec une délégation de la section ivoirienne du parti, qui organisait le lendemain un grand meeting à Port-Bouët. Devant des milliers de militants, Komboïgo y a rendu un hommage vibrant à l’ancien président, qui, lui, n’avait pas fait le déplacement en raison de son devoir de réserve.

À Lire Burkina Faso – Eddie Komboïgo : « Le CDP est en train de reconquérir la confiance de la population »

Le 14 juin, des partisans de Kadré Désiré Ouédraogo qui avaient saisi la justice étaient parvenus à faire annuler le congrès extraordinaire du CDP, qui devait se réunir deux jours plus tard. Il doit se tenir à Ouagadougou le 22 septembre. À son ordre du jour : la refonte des statuts du parti.