Politique

Mali : Boubou Cissé en quête de soutien à Paris

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 16 septembre 2019 à 14:23

Emmanuel Macron et le Premier ministre malien à l’Élysée, le 10 septembre. © Francois Mori/AP/SIPA

Lors de sa visite officielle en France, le Premier ministre malien a reçu le soutien d’Emmanuel Macron concernant notamment la difficile mise en place du dialogue politique inclusif au Mali.

Pendant qu’un important mouvement de protestation contre l’état des routes, parti de Kayes, s’étendait à plusieurs villes du Nord (Tombouctou, Gao, Ménaka…), Boubou Cissé était en visite officielle à Paris, du 9 au 13 septembre, accompagné d’une imposante délégation de ministres, parmi lesquels Boubacar Alpha Bah (Administration territoriale et décentralisation).

Le 10, le Premier ministre malien a été reçu par Emmanuel Macron, qui souhaitait lui manifester son soutien. « Il en a besoin », glisse une source à l’Élysée, faisant allusion à la difficile mise en place du dialogue politique inclusif au Mali.

Référendum constitutionnel avant la fin de l’année ?

Boubou Cissé a par ailleurs remercié le chef de l’État de son soutien pour le renouvellement du mandat des forces de l’ONU au Mali (Minusma). «Le combat du Mali contre le terrorisme est aussi le combat de la France et de l’Europe, les soldats français et européens sont des camarades dans un même combat contre le radicalisme inhumain et l’extrémisme violent», a-t-il déclaré à l’issue de l’entretien avec Emmanuel Macron.

Boubou Cissé a indiqué que le référendum portant sur la révision de la Constitution serait organisé d’ici à la fin de l’année et que les législatives, prévues en octobre 2018 mais plusieurs fois reportées depuis, se tiendraient en juin 2020.