Dossier

Cet article est issu du dossier «Tchad : les lignes de front d'Idriss Déby Itno»

Voir tout le sommaire
Vie des partis

Tchad : au sein de l’opposition, tout bouge, mais rien ne change

L’opposant tchadien Saleh Kebzabo a dénoncé la visite d’une candidate « de l’extrême droite raciste et xénophobe ». © Vincent Fournier/JA

Nouveau chef de file, nouvelle formation, mais toujours pas de grande coalition à l’horizon, ni de bouleversements à attendre avant les législatives, annoncées pour la fin de l’année.

À N’Djamena, Saleh Kebzabo reçoit toujours chez lui, dans sa confortable villa avec piscine. Des souvenirs de voyages sont disséminés dans le jardin, où cohabitent tortues géantes et grues couronnées. Ces dernières semblent d’ailleurs vouloir s’immiscer dans la discussion dès que le maître des lieux s’exprime. « Nous aimerions les laisser en liberté, mais, chaque fois qu’on le fait, c’est l’anarchie dans le jardin », lâche le député, un brin ironique.

Le président de l’Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR) marche plus lentement que d’habitude, comme fatigué par une décennie de joutes électorales. On le sent aussi moins impatient, moins véhément à l’égard de la majorité. « L’espoir fait vivre », rappelle-t-il en souriant.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte