Analyses

Présidentielle en Tunisie : depuis Rabat, Paris ou Abou Dhabi, un scrutin sous haute surveillance

Des observateurs de l’Union européenne visitant un bureau de vote à Tunis lors des municipales de 2018 (image d'illustration). © Yassine Gaidi/Anadolu Agency/AFP

La présidentielle représente un enjeu majeur pour le pays mais aussi pour ses partenaires et amis. De Washington à Abou Dhabi en passant par Paris, Bruxelles, Alger et Rabat, tous les regards sont rivés, ce 15 septembre, sur le déroulement de l’élection à la magistrature suprême dans l’unique vraie démocratie issue du Printemps arabe.

• Europe : une amitié exigeante

L’arrestation de Nabil Karoui le 23 août a fait sortir de sa réserve Antonio Tajani, député et ancien président du Parlement européen. « Cela rappelle de mauvais souvenirs de régimes autoritaires. La Tunisie risque de faire des pas en arrière dans sa transition démocratique », a commenté l’élu italien sur Twitter. L’indignation s’est depuis propagée.

Le 10 septembre, la présidentielle tunisienne s’invite au Parlement français. « Dans quelle démocratie voit-on, trois semaines avant le premier tour d’une élection présidentielle, le principal candidat incarcéré ? » s’est interrogé Jean-Christophe Lagarde, député centriste. « On m’a fait part de plusieurs craintes d’atteinte au processus démocratique actuel », a affirmé pour sa part le député M’jid El Guerrab, qui représente notamment les Français résidant en Tunisie.

« C’est un message de très grande attention que je veux adresser à nos amis tunisiens, de très grande amitié, de confiance et d’espoir que les élections seront à la hauteur des enjeux », a lancé le Premier ministre Édouard Philippe, rappelant le soutien de la France à la Tunisie, « politiquement, diplomatiquement, avec beaucoup d’engagement ». Un avertissement à mots couverts.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte