Agroalimentaire

Côte d’Ivoire : Dominique Ouattara défendra la filière cacao à Washington

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Dominique Ouattara au African Women in Business Initiative au Africa CEO Forum 2016, à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

Dominique Ouattara au African Women in Business Initiative au Africa CEO Forum 2016, à Abidjan, en Côte d'Ivoire. © Jacques Torregano/Divergence/AFRICA CEO FORUM/JA

Dominique Ouattara défendra lors d’un prochain voyage aux États-Unis la filière cacao, accusée de recourir au travail forcé d’enfants. Ces mises en cause valent à la Côte d’Ivoire des menaces de boycott de la part de Washington.

Dominique Ouattara séjournera à partir de la mi-septembre à Washington. La Première dame défendra les paysans de la filière cacao auprès de personnalités politiques et d’industriels du secteur.

S’appuyant sur des accusations de travail forcé d’enfants dans les plantations, formulées en juillet par deux sénateurs démocrates, les États-Unis menacent les Ivoiriens de boycott.  L’épouse d’Alassane Ouattara, qui préside par ailleurs le Comité national de surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants, sera accompagnée de Patrick Achi, le secrétaire général de la présidence.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte