Dossier

Cet article est issu du dossier «Niger : passage de témoin»

Voir tout le sommaire
NIGER TELECOM
BTP & Infrastructures

Niger : Niamey sur son trente et un

La voie express entre l'aéroport et le centre-ville de Niamey. © TAGAZA Djibo

Aéroport flambant neuf, nouvelles infrastructures routières, hôtel haut de gamme, espaces arborés… La capitale a radicalement changé de visage et s’est mise au diapason des dernières évolutions technologiques et écologiques.

À travers le hublot, le nouveau terminal de l’aéroport international Diori-Hamani a fière allure, enveloppé dans une structure de verre et de métal, légère et translucide comme du cristal. Un peu plus loin, l’ancienne aérogare, en béton aujourd’hui décrépit, semble appartenir à une autre époque, celle des queues interminables – sous les ventilateurs fatigués – dans l’attente de visas à faire tamponner. Désormais, grâce aux travaux pharaoniques réalisés par l’entreprise turque de BTP Summa, 1 million de visiteurs pourront chaque année pénétrer au Niger par voie aérienne, contre 300 000 personnes il y a seulement quelques mois.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte