Sécurité

« La Revue » n°85 – Portrait de l’« hydre » jihadiste

38101.HR.jpg

38101.HR.jpg ©

À travers une vaste enquête, Dominique Mataillet nous dresse le portrait de l’« hydre » jihadiste qui se régénère en permanence.

Dix-huit ans après le 11 Septembre, le nombre des combattants islamistes est quatre fois plus élevé. Chaque semaine, ou presque, le terrorisme islamiste frappe sur de nouveaux territoires, alors même qu’il a perdu ses derniers bastions dans sa terre d’élection que fut pendant plus d’une décennie l’aire irako- syrienne. Il prend des formes différentes et touche des régions d’autant plus inattendues que, du point de vue historique, il s’est construit contre des forces étrangères en terre d’islam. À son apogée, en 2014-2015, Daech contrôle un territoire de près de 100 000 km2.

Ce document nous permet également de décrypter les ressorts de l’islamisme, la religion n’étant qu’un alibi pour des groupuscules qui peuvent aussi se greffer, par ailleurs, sur des conflits locaux.

À lire également :

Le pouvoir des think thanks
Radhi Meddeb nous plonge dans le foisonnant univers de ces organismes d’influence. Que recèle donc le barbarisme « think tank » ? Laboratoire d’idées ou lobby ? Dégagés des contingences du court-terme, les think tanks prennent le temps de la réflexion et de la prospective. Ils identifient d’autres manières de faire et testent des idées novatrices, auxquelles ils sensibilisent les acteurs politiques. De multiples structures s’abritent sous un tel label, pourvues par des groupes financiers puissants.

• Iran, négocier ou non ?

À Téhéran, le débat fait rage. Aucune discussion possible pour le commandant des Gardiens de la révolution. C’est compter sans l’étrange assouplissement de Mahmoud Ahmadinejad. Explications stratégiques du général Étienne Copel.

• Les racines du Brexit
Selon Frédéric Ferney, depuis longtemps, les Anglais sont plus forts quand ils se battent seuls. Contre Napoléon ou Hitler par le passé. Contre l’Europe aujourd’hui? Petite contribution à l’histoire singulière de la Grande-Bretagne et à la geste indécise du Premier ministre Boris Johnson.

• Le crépuscule de l’Italie
Où est passée l’Italie triomphante des années 1950-1960? L’Italie dont la croissance surpassait celle des autres pays de la CEE ? L’Italie dont les entreprises privées, comme Fiat, ou publiques, comme ENI, excellaient dans l’automobile, l’aviation, l’énergie ou l’optique ? Alain Faujastente de dégager une logique à ce déclin.

• Maroc, le musée en son royaume
Dès le XIVe siècle, l’historien Ibn Khaldun prophétisait le poids de la culture dans le soft power. Aujourd’hui, la politique de réhabilitation des musées au Maroc s’inscrit dans cette philosophie et dans cette stratégie entreprise par le roi: rendre ces établissements attrayants et créateurs d’une nouvelle dynamique. Après avoir donné un nouvel élan aux festivals, le roi Mohammed VI a souhaité faire de la culture un levier pour le développement.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte