BTP & Infrastructures

BTP : changement d’échelle pour le marocain Ménara Holding

Le siège de Ménara holding, à Marrakech. © DR / Ménara Holding

Le groupe de la famille Zahid, qui prépare son introduction en Bourse en 2021, vient d’implanter deux de ses filiales à Abidjan et s’apprête à se lancer dans le sud du royaume.

En annonçant, à la fin de mai, l’introduction en Bourse en 2021 de Ménara Préfa, sa principale filiale, et l’implantation du groupe en Côte d’Ivoire, Ménara Holding s’est placé sous le feu des projecteurs. Le groupe marrakchi – une dizaine de filiales; 1,3 milliard de dirhams (121 millions d’euros) en 2018 de CA et 1 600 salariés –, présidé par Mohamed Zahid, était jusque-là très discret. Grâce à Ménara Préfa (dalles, agglo, plancher, béton prêt à l’emploi…), ce holding familial est le leader des matériaux préfabriqués avec 60 % de part de marché au Maroc, où il fait face à des concurrents comme LafargeHolcim, Bétomar ou Socodam Davum.

Il ambitionne désormais de se déployer en Afrique de l’Ouest à partir d’Abidjan. Outre cette implantation, le groupe y a aussi créé une filiale de sa société, spécialisée dans la gestion des carrières et la production de granulats, Carrières Transport Ménara (CTM), dans une logique d’intégration horizontale chère au fondateur, feu Abderrahmane Zahid. Ces deux entreprises sont les locomotives du groupe et gérèrent 85 % du CA global.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte