Dossier

Cet article est issu du dossier «Niger : passage de témoin»

Voir tout le sommaire
NIGER TELECOM
Vie des partis

Niger – « Entre allié insoumis et opposant constructif » : Seini Oumarou, l’équilibriste

Seini Oumarou © Tagaza Djibo/J.A.

Troisième homme de la présidentielle de 2016, Seini Oumarou a rejoint Mahamadou Issoufou après avoir soutenu Hama Amadou. Et entretient depuis le flou sur ces allégeances politiques entre majorité et opposition.

À 69 ans, l’ancien Premier ministre ne changera sans doute plus. Seini Oumarou a fait du silence l’une de ses armes politiques préférées. C’est peu dire que l’homme s’exprime avec parcimonie. Et quand il accepte un rendez-vous, c’est pour mieux l’annuler. Sa situation mériterait pourtant de longues heures de discussion.

Troisième homme de la présidentielle en 2016, il avait soutenu au second tour Hama Amadou, au sein de la Coalition de l’opposition pour l’alternance (Copa). Avant que le patron du Mouvement national pour la société du développement (MNSD, ancien parti de Mamadou Tandja) accepte l’offre du vainqueur, Mahamadou Issoufou : la fonction de haut représentant du président de la République.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte