Politique

Présidentielle en Tunisie : ces communicants sur lesquels s’appuient les candidats

Dès ce lundi 2 septembre, les 26 candidats à la présidentielle sont en campagne officielle pour décrocher l’un des deux tickets pour le second tour. Une course aux allures de sprint – la campagne dure treize jours – , avec une place prépondérante accordée à la communication.

Réservé aux abonnés
Par - à Tunis
Mis à jour le 12 novembre 2019 à 15:32

Youssef Chahed, le 30 novembre 2016 (image d’illustration). © Nicolas Fauqué pour JA

Les partis qui ont une expérience de campagne ont déjà peaufiné les slogans, décliné les supports et les éléments de langage. Ennahdha jure que sa communication est gérée en interne par Samir Dilou au profit de son candidat Abdelfattah Mourou.

Le candidat d’Ennahdha, Abdelfattah Mourou (au centre), après le dépôt de son dossier de candidature vendredi 9 août 2019 à Tunis, aux côtés du président du parti Rached Ghannouchi. © Hassene Dridi/AP/SIPA

Le candidat d’Ennahdha, Abdelfattah Mourou (au centre), après le dépôt de son dossier de candidature vendredi 9 août 2019 à Tunis, aux côtés du président du parti Rached Ghannouchi. © Hassene Dridi/AP/SIPA

Chez Mehdi Jomâa, la réflexion est menée par le bureau exécutif de son parti, Al Badil, puis mise en musique par l’agence pluridisciplinaire Memac Ogilvy Label, tandis que Nabil Karoui met à contribution les créatifs du groupe Karoui & Karoui, que dirige son frère Ghazi.

L’indépendant Kaïs Saïed fait confiance à de jeunes bénévoles engagés à ses côtés. Chez Tahya Tounes, Youssef Chahed est conseillé par son directeur de campagne, Selim Azzabi, secondé par Mourad Zghidi, ancien journaliste de Canal+. Candidat sans étiquette, Abdelkrim Zbidi s’appuie sur les conseils du publicitaire Hosni Ghariani, de l’agence 3SG BBDO, épaulé par des consultants extérieurs, comme Hassen Zargouni, directeur du bureau d’études Sigma Conseil.