Politique

Mali : dix choses à savoir sur Cheick Sidi Diarra

Cheick Sidi Diarra, en Turquie, le 9 mai 2011. © Burhan Ozbilici/AP/SIPA

Depuis juin, ce diplomate de 62 ans préside le Comité d’organisation du dialogue politique, censé déboucher sur des réformes institutionnelles au Mali.

• Ségou 

Il est issu d’une vieille famille de Ségou. Son père, Moussa Diarra, commis de l’administration coloniale, fut accusé de régionalisme par Modibo Keïta, le président de l’époque, et déporté à Kidal en 1962. C’est dans cette ville du Nord que Cheick Sidi Diarra, né cinq ans plus tôt à Kayes, fera ses études primaires.

• Club des cinq

Les cinq frères Diarra constituent un clan influent au Mali. Parmi eux, Sidi Sosso, qui fut vérificateur général, et Cheick Modibo, astrophysicien, homme politique et président de Microsoft Afrique. Les membres de la fratrie qui résident à Bamako se réunissent les premiers dimanches de chaque mois.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte