Politique

Burkina Faso : Soungalo Appolinaire Ouattara, du perchoir à la discrétion politique

Apollinaire Soungalo Ouattara © Hippolyte Sama

Celui qui succéda, en 2012, à Roch Marc Christian Kaboré au perchoir de l’Assemblée nationale burkinabè et en fut le dernier président sous Blaise Compaoré se tient aujourd’hui en retrait de la scène politique.

Soungalo Appolinaire Ouattara, 63 ans, fait partie des caciques du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir) dont le domicile avait été pris pour cible en octobre 2014 par les manifestants opposés à la modification d’un article de la Constitution limitant à deux le nombre des mandats présidentiels.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte