Politique

RDC : un nouveau gouvernement hors de prix 

Le président congolais Félix Tshisekedi, à gauche, et le président sortant Joseph Kabila côte à côte lors de la cérémonie d'inauguration à Kinshasa, en République démocratique du Congo, le jeudi 24 janvier 2019.

Le président congolais Félix Tshisekedi, à gauche, et le président sortant Joseph Kabila côte à côte lors de la cérémonie d'inauguration à Kinshasa, en République démocratique du Congo, le jeudi 24 janvier 2019. © Jerome Delay/AP/SIPA

L'effectif pléthorique de la nouvelle équipe gouvernementale concoctée par Félix Tshisekedi et Sylvestre Ilunga Ilunkamba inquiète, au regard des ressources budgétaires du pays.

La RD Congo a-t-elle les moyens d’avoir un gouvernement de 66 membres ? Depuis l’annonce de sa composition, à la fin d’août, beaucoup s’inquiètent du caractère « budgétivore » de la nouvelle équipe, y compris l’Observatoire de la dépense publique (Odep).

Son président, Florimond Muteba, rappelle que le budget de l’État pour 2019 est de 5,9 milliards de dollars et que cette somme est déjà supérieure à « la capacité de mobilisation des recettes du pays, qui ne dépassent pas 4,9 milliards de dollars cette année ».

12 % du budget de l’État

« Les dépenses de fonctionnement et de rémunération du nouveau gouvernement avoisineront 737 millions de dollars par an, estime-t-il. Cela représente près de 12 % du budget de l’État, et c’est plus que ce qui est consacré au Plan national de développement agricole ! »

« Nous sommes dans un pays sinistré et former un gouvernement de 66 membres montre que l’on ne prend pas en compte cette réalité ! » assure Florimond Muteba.

Ces prévisions interviennent dans un contexte déjà tendu. Depuis plusieurs semaines, la présidence est critiquée pour la mauvaise gestion de son budget, qui a officiellement été épuisé en juin.

Selon les données de la Direction de la préparation et du suivi du budget, la présidence avait dépensé 106 millions de dollars au 31 juillet, alors que 77,1 millions de dollars lui avaient été alloués pour l’année. « Nous sommes dans un pays sinistré, fulmine Florimond Muteba. Former un gouvernement de 66 membres montre que l’on ne prend pas en compte cette réalité ! »

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte