Musique

Opéra : Axelle Fanyo, l’étoile montante de la scène lyrique française

La jeune femme est animée d’une volonté farouche et d’un fort esprit de contradiction. © Damien Grenon pour JA

À 30 ans, Axelle Fanyo est l’un des grands espoirs de la scène lyrique française. Et rêve de voir son art se développer sur le continent.

Drapée de bleu-blanc-rouge, la cantatrice noire américaine Jessye Norman entonne La Marseillaise d’une voix puissante sur la place de la Concorde. Pour la jeune Axelle Fanyo, c’est un choc. Une révélation. « Si elle l’a fait, je peux le faire », réagit-elle en découvrant les images du bicentenaire de la Révolution française.

Alors adolescente en banlieue parisienne, elle fait déjà la fierté de son père togolais et de sa mère guadeloupéenne grâce à ses talents de violoniste. Mais elle n’ose s’essayer au chant lyrique, un art qu’elle pense réservé à une élite blanche.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte