Cinéma

Cinéma : « Les Hirondelles de Kaboul » porté à l’écran

Les Hirondelles de Kaboul, de Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec, (sortie en France le 4 septembre) ©

Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec proposent une adaptation animée du roman phare de Yasmina Khadra. Belle, puissante, mais très sage.

Il n’est pas surprenant que le cinéma se soit emparé du roman star de l’Algérien Yasmina Khadra, Les Hirondelles de Kaboul. Ce premier volet est le plus célèbre et le mieux vendu (600 000 exemplaires !) d’une trilogie à succès. Tout comme L’Attentat et Les Sirènes de Bagdad, il évoque les tensions entre Orient et Occident et les heures noires du terrorisme.

L’histoire ? Dans Kaboul en ruine aux mains des talibans, Mohsen et Zunaira, jeunes professeurs, tentent de croire en des jours meilleurs… Jusqu’à ce qu’un geste fou de Mohsen – qui participe à une lapidation – fasse basculer leur destin.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte