Cinéma

Cinéma : « Le Mariage de Verida » s’attaque aux traditions mauritaniennes

Le mariage de Verida, un film réalisé par Michela Occhipinti. © DR

Avec «Le Mariage de Verida», la réalisatrice italienne Michela Occhipinti ausculte les traditions de la Mauritanie et les aspirations des jeunes femmes du pays.

Réaliser Le Mariage de Verida était assurément un pari risqué. Parce qu’il s’agit du premier long-métrage de fiction d’une documentariste italienne. Mais surtout parce qu’il entend raconter, avec des images parfois esthétisantes, une pratique traditionnelle encore répandue en Mauritanie qui ne peut que choquer – le mot est faible – le spectateur occidental auquel ce récit est destiné en priorité. On aurait pourtant tort de craindre le pire.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte