Politique

Cameroun : Victor Fotso, l’ami intime de Paul Biya

Réservé aux abonnés | | Par
Le président camerounais, Paul Biya.

Le président camerounais, Paul Biya. © Francois Mori/AP/SIPA

C’est Paul Biya lui-même qui a donné son aval à l’évacuation sanitaire de Yves Michel Fotso au Maroc. Entre le père de l’ex-patron de la Cameroon Airlines, Victor Fotso, et le chef de l’État, la relation est forte.

Souffrant d’un cancer, Yves Michel Fotso est arrivé au Maroc, le 19 août, à bord d’un avion médicalisé affrété par sa famille. Il serait, selon nos sources, hospitalisé au Centre d’oncologie Al-Azhar, à Rabat. L’ex-patron de la Cameroon Airlines était incarcéré à Yaoundé, où il purgeait deux peines de prison à vie pour détournement de deniers publics. Paul Biya a donné son aval à cette évacuation sanitaire à la demande de Victor Fotso (photo), le père du détenu.

Le président redoutait que la dégradation de l’état de santé du prisonnier ne provoque des remous au sein de la communauté bamiléké, à laquelle appartiennent les Fotso. Entre Victor Fotso et le chef de l’État, la relation est forte. L’industriel, qui finance le parti au pouvoir, est l’une des seules personnalités dont Biya a accepté une invitation à dîner (en 1999, à son domicile, à Bandjoun). Sept ans plus tôt, Fotso avait dirigé un collectif d’hommes d’affaires qui avait appelé Biya à briguer un nouveau mandat.

Son business a bénéficié des faveurs présidentielles. En retour, il ne s’est pas montré ingrat : en 1970, il avait offert au Palais 600 bouteilles de champagne Laurent-Perrier Grand Siècle à l’occasion de l’anniversaire des indépendances. En outre, Yves Michel Fotso a longtemps été proche de Franck Biya, le fils du président.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte