Culture

[Tribune] Quel serait le voyage de Candide en 2019 ?

Par

Écrivaine rwandaise, lauréate du Prix Renaudot 2012 pour Notre-Dame du Nil.

Des migrants pénètrent dans le Sahara algérien via le poste frontière nigérien d'Assamaka, en juin 2018. © Jerome Delay/AP/SIPA

En 1759, Candide faisait le tour du monde, de ses malheurs et de ses horreurs. Et s'il devait parcourir le monde aujourd'hui...

Notre bonne vieille planète tourne encore, me direz-vous. Mais pour beaucoup, elle tourne mal. En 1759, grâce à la plume acérée de Voltaire, Candide, sous la férule de Pangloss, son professeur d’optimisme, faisait le tour du monde, de ses malheurs et de ses horreurs. Je ne prétends certes pas posséder le talent d’ironie de ce philosophe mais j’aimerais imaginer un nouveau Candide parcourant le monde en 2019.

C’est sans doute avec un certain soulagement qu’il quitterait la vieille Europe en voie de dislocation, où les uns seraient hantés par les séquelles d’empires depuis longtemps écroulés, les autres, costumés en Don Quichotte des racines chrétiennes desséchées. Candide traverserait la Méditerranée : il croiserait, impuissant, d’innombrables radeaux de la Méduse, surchargés d’affamés agonisants.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte