Politique

Présidentielle en Tunisie : branle-bas de combat

Devant le siège de l’Isie, à Tunis, le 2 août, lors de l’ouverture du dépôt des candidatures. © Nicolas Fauqué / www.imagesdetunisie.com

La présidentielle anticipée rebat les cartes et contraint les partis à bouleverser leurs stratégies électorales. Comment se sont-ils adaptés ? Jeune Afrique a enquêté.

Douze jours, entre le 2 et le 14 septembre. C’est le temps dont disposent – au 23 août – les 30 candidats à la présidentielle tunisienne pour convaincre les électeurs qu’ils sont dignes du palais de Carthage. Un défi pour les équipes de campagne : en plein mois d’août, les agendas des prétendants avaient déjà des allures de puzzles. Éclatés. Aussi la moindre heure est-elle exploitée. Le moindre déplacement, pesé, soupesé. « Même en faisant deux gouvernorats par jour, on aura du mal à couvrir le territoire et ses 24 régions », glisse Khawla Ben Aïcha, porte-parole de Machrou Tounes et soutien de Mohsen Marzouk. D’autres prévoient un crochet de vingt-quatre heures à peine en France, principal vivier d’électeurs à l’étranger.

Manque d’anticipation ? Nullement ! Tandis que les états-majors se préparaient pour un scrutin en novembre, le décès de Béji Caïd Essebsi, le 25 juillet, est venu rebattre les cartes. Son remplaçant, Mohamed Ennaceur, ne pouvant assurer l’intérim que quatre-vingt-dix jours, une présidentielle anticipée a été convoquée pour le 15 septembre, deux mois plus tôt que prévu, et surtout trois semaines avant les législatives du 6 octobre. Initialement, la désignation des parlementaires devait précéder celle du chef de l’État. L’inversion du calendrier électoral a pris de court partis et candidats, contraints de revoir à la hâte leurs stratégies de campagne.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte