Justice

Putsch manqué au Gabon : que devient le lieutenant Kelly Ondo Obiang, présenté comme le meneur ?

Kelly Ondo Obiang. © DR

Présenté comme le meneur des putschistes à l’origine du coup d’État manqué du 7 janvier dernier au Gabon, le lieutenant Obiang est, comme les deux autres accusés, toujours incarcéré à la prison centrale de Libreville.

Selon son avocat, Me François Meye, il est sorti d’isolement fin juillet. La défense de cet ancien gradé de la garde d’honneur de la Garde républicaine plaidait depuis plusieurs semaines pour la levée des mesures d’isolement en vigueur depuis le 7 février, parlant de mauvais traitements subis par son client.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte