Livres

Littérature : « Cotton County », une fiction fratricide au cœur de l’Amérique raciale

Dans les champs de coton de Géorgie (États-Unis). © Collection Alexander Alland/Corbis via Getty Images

Avec son deuxième roman, « Cotton County », l’Américaine Eleanor Henderson dépeint sans manichéisme la violence de la ségrégation raciale après la guerre de Sécession.

La seule douceur du roman d’Eleanor Henderson, Cotton County, est celle contenue dans le coton. La seule blancheur émane de leurs fleurs. La noirceur, vive et menaçante, irradie des âmes damnées par la haine, les non-dits, la frustration, la corruption. Nous sommes en Géorgie (États-Unis), en 1930. Elma Jesup, une jeune femme blanche, fille de l’exploitant d’une plantation de coton, met au monde des jumeaux. Une fille blanche. Un garçon noir.

Accusé de l’avoir violée, un planteur noir est lynché publiquement. Le lecteur de Cotton County n’aurait pas aimé avoir l’existence des Blancs, Elma Jesup, son père Juke, son fiancé Freddie, et encore moins la vie de la servante noire Nancy et de son père Sterling. Et pourtant, tout au long des 656 pages de ce livre, on s’attache plus que de raison aux protagonistes, tant le contraste entre les bons et les mauvais, les lâches et les courageux

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte