Transports

Logistique : Bolloré met Abidjan à la croisée des chemins

Terminal à conteneurs du Port d'Abidjan, Côte d'Ivoire, en mars 2016. © Jacques Torregano/JA

Le groupe français Bolloré inaugure en septembre son aérohub. Cette plafeforme doit lui faire prendre une longueur d’avance sur ses concurrents, CMA CGM et Sea-Invest.

Ces dernières années, la croissance continue des exportations et des importations ivoiriennes a entraîné la saturation des installations logistiques existantes dans le pays. La Côte d’Ivoire réalise plus de 80 % de ses activités d’import-export à partir du port autonome d’Abidjan, qui est l’un des poumons de l’économie ivoirienne. Les armateurs, affréteurs et logisticiens commencent à développer des projets en dehors de l’enceinte portuaire, devenue trop exiguë pour absorber tout le flux de marchandises et de biens.

Le groupe français Bolloré Transport & Logistics mettra en service dès septembre son aérohub, une nouvelle plateforme logistique jouxtant l’aéroport international d’Abidjan. Cette infrastructure – dont le coût d’investissement n’a pas été révélé – sera entièrement consacrée aux denrées de grande consommation, en particulier le riz, le sucre, les produits laitiers et pharmaceutiques.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte