Politique

Maroc : le directeur du protocole royal, gardien d’une tradition multi-séculaire

Réception du prince Harry, duc de Sussex, le 25 février 2019 au palais royal de Rabat. © MAP

Nommé par Mohammed VI, Abdelali Belkacem est devenu directeur du protocole royal et de la chancellerie. Zoom sur une fonction très politique.

Le communiqué du ministère de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie – ce « ministère », lié au Palais, ne dépend pas du gouvernement – qui annonce sa nomination est pour le moins lapidaire. Tout juste précise-t-il qu’Abdelali Belkacem était précédemment « chargé de mission au ministère ». Il avait, notamment lors de la visite du pape François, déjà remplacé son prédécesseur, Abdeljaouad Belhaj, à la tête du protocole du Makhzen.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte