Conso & Distribution

Avec Pioneer Foods, PepsiCo élargit sa palette africaine

Les produits phares de Pioneer, dont ses céréales Bokomo, tombent dans l’escarcelle de l’américain. © Photo12/Alamy

En misant 1,7 milliard de dollars sur le cinquième groupe agro-industriel du continent, le géant américain étend son champ d’action et son offre au sud du Sahara.

La rumeur avait déjà couru, en 2017, à travers la place financière de Johannesburg : Pioneer Foods serait en discussion avec une multinationale de l’agro-industrie pour un rachat. Deux ans plus tard, en raison, selon plusieurs analystes, de la difficile conjoncture macroéconomique de l’Afrique du Sud, l’opération a finalement été confirmée à la mi-juillet. Le numéro cinq africain de l’industrie des biens alimentaires (1,22 milliard d’euros de revenus en 2018) va être repris par PepsiCo.

Pour rafler le groupe sud-africain, le colosse américain (64 milliards de dollars de revenus en 2018) paie le prix fort : 1,7 milliard de dollars, soit onze fois la marge opérationnelle anticipée en 2020, et une prime de 56 % sur le cours moyen du titre à Johannesburg. Il faut toutefois noter que l’action Pioneer avait reculé de moitié depuis le début de l’année 2017.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte