Mines

Or : leader au Maroc, Managem veut explorer le continent

Son gisement gabonais de Bakoudou, qui livrait 1 tonne d’or par an depuis 2011, est épuisé. © MANAGEM

Managem, filiale du holding royal marocain Al Mada compte lever plus de 150 millions de dollars pour renforcer sa présence dans l’industrie aurifère au sud du Sahara, avec son mégaprojet de Tri-K en Guinée, mais aussi au Soudan et au Gabon.

À la mi-juin, Managem a déboursé 21 millions de dollars pour accroître de 70 % à 85 % sa participation dans la mine d’or de Tri-K, à Mandiana, en Haute-Guinée, rachetant les parts de son partenaire britannique Avocet Mining. La filiale d’Al Mada (ex-SNI, holding de la famille royale du Maroc) est ainsi devenue le seul industriel au capital de l’entreprise, aux côtés de l’opérateur public Soguipami (Société guinéenne du patrimoine minier).

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte