Entreprises & marchés

Ciment : à l’étroit au Congo, Wacem cherche de nouveaux débouchés

Le complexe de Diamond Cement, non loin de Mindouli, dans la région congolaise du Pool. © Marjorie Cessac pour JA

Au sud de Brazzaville, les embûches se multiplient et la concurrence se durcit pour le géant industriel Wacem. Mais sa large présence sur le continent lui permet d’amortir les chocs.

Ses hauts silos gris percent un ciel cotonneux. Visible depuis la route goudronnée, à 200 km au sud de Brazzaville, non loin de Mindouli, dans le département du Pool, le complexe cimentier de Diamond Cement Congo émerge dans un paysage de savane. Ses équipements s’exhibent fièrement : un four de près de 120 tonnes et une longue bande transporteuse de plus de 700 m destinée à l’acheminement de calcaire.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte