Arts

Art : le collectionneur Jean Pigozzi lègue une partie de sa collection au MoMA

Jean Pigozzi, en mars 2019.

Jean Pigozzi, en mars 2019. © Evan Agostini/AP/SIPA

L’héritier de l’empire automobile Simca a fait une donation de 45 pièces de sa collection, dont des œuvres du Congolais Chéri Samba ou de l’Ivoirien Frédéric Bruly Bouabré, au Musée d’Art Moderne de New-York (MoMA).

Héritier de l’empire automobile Simca et jet-setteur patenté, Jean Pigozzi fut l’un des premiers occidentaux à s’intéresser à l’art africain contemporain, à la fin des années 1980. Sa collection, constituée grâce aux conseils d’André Magnin, reste l’une des plus connues. À la suite d’une donation, 45 de ses pièces rejoindront le fonds du MoMA de New York.

Parmi elles, des œuvres du Béninois Romuald Hazoumè, du Malien Seydou Keïta, du Congolais Chéri Samba ou de l’Ivoirien Frédéric Bruly Bouabré. Après avoir subi des travaux de rénovation, le MoMA rouvrira le 21 octobre, avec l’ambition d’accueillir des artistes d’origines plus variées.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte