Arts

Art : le collectionneur Jean Pigozzi lègue une partie de sa collection au MoMA

Jean Pigozzi, en mars 2019. © Evan Agostini/AP/SIPA

L'héritier de l’empire automobile Simca a fait une donation de 45 pièces de sa collection, dont des œuvres du Congolais Chéri Samba ou de l’Ivoirien Frédéric Bruly Bouabré, au Musée d'Art Moderne de New-York (MoMA).

Héritier de l’empire automobile Simca et jet-setteur patenté, Jean Pigozzi fut l’un des premiers occidentaux à s’intéresser à l’art africain contemporain, à la fin des années 1980. Sa collection, constituée grâce aux conseils d’André Magnin, reste l’une des plus connues. À la suite d’une donation, 45 de ses pièces rejoindront le fonds du MoMA de New York.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte