Diplomatie

Pierre Péan : obsèques africaines

Le journaliste-écrivain Pierre Péan, en 2009 (image d'illustration). © CHRISTOPHE ENA/AP/SIPA

Plusieurs personnalités africaines, notamment gabonaises et rwandaises, ont fait le déplacement fin juillet pour rendre un dernier hommage à l'auteur d' « Affaires africaines » et de « Noires fureurs, blancs menteurs ».

Décédé le 25 juillet à l’âge de 81 ans, le journaliste français Pierre Péan a été inhumé le 31 juillet à Bouffémont (Val-d’Oise) en présence de nombreux amis africains, dont plusieurs Gabonais. Parmi ces derniers, une délégation dépêchée par l’ancien ministre Jean-Marc Ekoh, qui avait été son chauffeur lorsque Pierre Péan, au début des années 1960, avait été coopérant au Gabon.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte