Politique

Centrafrique : Jean-Serge Bokassa à l’offensive

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Jean-Serge Bokassa, paris, 01 aout 2019

Jean-Serge Bokassa, paris, 01 aout 2019 © Sydonie Ghayeb pour JA

L’ex-ministre de l’Intérieur, très critique envers Faustin-Archange Touadéra, le chef de l’État, envisage de saisir la Haute Cour de justice en vue de le destituer.

Jean-Serge Bokassa, l’un des leaders du Front uni pour la défense de la nation (E Zingo Biani, qui regroupe opposants et membres de la société civile), considère que Faustin-Archange Touadéra, le président, a trahi son serment de protéger le peuple contre les groupes armés.
L’ex-ministre de l’Intérieur a mis des juristes au travail et envisage de saisir la Haute Cour de justice en vue de le destituer. À l’occasion d’un séjour privé en France, en juillet-août, le fils de Jean-Bedel Bokassa a multiplié les rencontres avec la diaspora.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer