Dossier

Cet article est issu du dossier «Ticad VII : Japon-Afrique, une nouvelle dynamique ?»

Voir tout le sommaire
Économie

Katsumi Hirano : « Notre secteur privé est encore en phase de découverte du marché africain »

2016- DG Li with Katsumi HiranoTOKYO, 13 May 2016 - Director General Li met Katsumi Hirano, Executive Vice President, Japan External Trade Organization (JETRO). © UNIDO

Katsumi Hirano est vice-président de l'Organisation japonaise du commerce extérieur (Jetro), chargé de l'Afrique. Il répond aux questions de Jeune Afrique.

Jeune Afrique : Comment ont évolué les relations économiques entre le Japon et l’Afrique ces trois dernières années, depuis la Ticad 6 ?

Katsumi Hirano : Depuis Nairobi, nous avons constaté une stagnation, voire une baisse certaines années, de nos échanges commerciaux avec le continent ainsi que des volumes d’investissements réalisés sur place. Il y a donc urgence pour le Japon de redévelopper et de renforcer ses liens économiques avec l’Afrique.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte