Politique

Gabon : les mystères de Pascaline, fille aînée d’Omar Bongo Ondimba

Pascaline Bongo Ondimba, a retrouvé son statut de haute représentante du président de la République - et son passeport diplomatique. © Jeune Afrique

Autrefois toute-puissante, la fille aînée d’Omar Bongo Ondimba est marginalisée depuis l’arrivée de son frère à la présidence. Il y a huit mois, elle a tenté un retour au cœur du pouvoir. Mais rien ne s’est passé comme prévu.

Officiellement, cela fait huit mois que Pascaline Bongo est rentrée de son exil californien. Mais l’aînée de la famille s’est déjà évaporée. À Libreville, on ne la voit nulle part. Alors que la société civile et une partie de l’opposition pressent le président Ali Bongo Ondimba (ABO) de prouver que son accident vasculaire cérébral (AVC) d’octobre 2018 n’a pas altéré ses capacités cognitives, sa sœur garde le silence. Elle vit repliée sur elle-même, au point qu’on se demande si elle réside vraiment au Gabon.

Ce n’est pas ce qu’espérait Brice Laccruche Alihanga (BLA), le directeur de cabinet du président. En janvier dernier, au moment où ABO poursuivait au Maroc une difficile rééducation, Libreville était devenue le théâtre d’une impitoyable guerre de clans. BLA avait cru trouver en elle un soutien susceptible de l’aider à apaiser ses relations dégradées avec certains caciques de la communauté téké, dont est issue la famille Bongo.

Il avait passé de la pommade sur les blessures que Maixent Accrombessi, son prédécesseur à la tête du cabinet présidentiel, avait infligées à Pascaline Bongo. On lui a rendu son statut de haute représentante du président de la République, assorti de ces avantages dont elle raffole. Le moindre n’étant pas le passeport diplomatique, que Accrombessi lui avait retiré jadis. Et BLA lui a proposé un bureau tout à côté du sien.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte