Transport maritime

Sénégal : le port de Dakar veut accélérer sa modernisation

L’émirati DP World, qui exploite le terminal à conteneurs du Port autonome de Dakar depuis 2008, est parvenu à multiplier par deux le volume traité par la plateforme. © Sylvain Cherkaoui pour Jeune Afrique

La compétitivité de la principale plateforme des échanges commerciaux sénégalais pâtit depuis trop longtemps de la vétusté des infrastructures. Sa nouvelle direction riposte avec un plan stratégique 2019-2023.

Ces derniers mois, la direction du Port autonome de Dakar (PAD) a multiplié ses interventions. En mai, elle a annoncé en grande pompe un résultat net de 6 milliards de F CFA (9 millions d’euros) pour l’exercice 2018. Une performance en dessous des 23 milliards de bénéfices engrangés en 2010, mais qui constitue un léger mieux par rapport aux résultats décevants enregistrés durant une bonne partie de la décennie.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte