Dossier

Cet article est issu du dossier «Chine-Afrique : un modèle gagnant gagnant ?»

Voir tout le sommaire
Médias

Chine-Afrique : StarTimes, leader de la télévision numérique en Afrique subsaharienne

Enregistrement de l’émission S-Belle dans les studios de StarTimes, à proximité de Pékin. © Olivier Caslin

Depuis sa première implantation au Rwanda, en 2007, il a suffi d’un peu plus de dix ans pour que StarTimes s’impose comme le leader incontesté de la télévision numérique en Afrique subsaharienne.

Plus de 25 millions de personnes, réparties dans 30 pays, ont aujourd’hui accès aux 480 chaînes proposées par le groupe chinois via la télévision numérique terrestre (TNT) et la diffusion par satellite. Confronté à la concurrence de Canal+ en Afrique francophone et de MultiChoice dans les pays anglophones, StarTimes, créé en 1988 par l’ingénieur Pang Xinxing, est le seul sur le continent à opérer en propre ses systèmes de diffusion.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte