Transport ferroviaire

Transport ferroviaire : Bolloré et la « modernisation » contrariée de Sitarail

Une nouvelle locomotive pour Sitarail. © Capture écran/YouTube/Bolloré Transport & Logistics Côte d'Ivoire

Bolloré Transport & Logistics (BTL) discute avec la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso d'un nouvel équilibre financier pour la modernisation de sa filiale.

Le renouvellement de la concession accordée à la filiale ferroviaire ivoiro-burkinabè a été signé par les deux États en 2016, mais n’a été approuvé finalement qu’en décembre 2018 par les députés burkinabè, retardant le programme de modernisation du transporteur.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte