Dossier

Cet article est issu du dossier «Chine-Afrique : un modèle gagnant gagnant ?»

Voir tout le sommaire
Diplomatie

Chine-Afrique : ces décennies qui ont renforcé leurs relations diplomatiques

Zhou Enlai, alors Premier ministre, lors de la conférence de Bandung, qui s’est tenue en avril 1955.

Zhou Enlai, alors Premier ministre, lors de la conférence de Bandung, qui s’est tenue en avril 1955. © STF/AFP

Dès les années 1950, la toute nouvelle Chine populaire et la jeune Afrique indépendante se découvrent une communauté de destin. Des relations diplomatiques depuis basées sur les principes d’égalité et de non-ingérence.

Si les sept voyages maritimes vers l’Occident réalisés par l’explorateur Zheng He, au début du XVe siècle, confirment l’ancienneté des relations entre la Chine et l’Afrique, les dernières décennies en soulignent la profondeur « dans le respect et l’intérêt mutuels », selon la ligne définie par le Premier ministre Zhou Enlai lors de la conférence de Bandung, en 1955.

Ses successeurs n’ont jamais dérogé à ces principes d’égalité et surtout de non-ingérence, malgré les réajustements nécessaires au fil des décennies.

De vastes programmes de construction

Des années 1950 à la fin des années 1970, la toute nouvelle Chine populaire et la jeune Afrique indépendante se découvrent une communauté de destin, face à un Occident qui les a humiliées par le passé. Dès 1956, les premiers accords d’aide sont signés avec l’Égypte, également premier pays du continent à établir des relations diplomatiques avec Pékin.

Renforcer l’Afrique, c’est renforcer la Chine

La passion des premières décennies retombe pourtant au début des années 1980, quand la Chine doit en priorité reconstruire son économie après la Révolution culturelle. Pour autant, elle n’oublie pas le continent, car « renforcer l’Afrique, c’est renforcer la Chine », résume un ancien diplomate chinois qui fut en poste au Mali.

Pékin profite de cette période pour mettre un terme aux différenciations idéologiques qui l’avaient jusqu’alors empêché de tisser des liens avec des pays comme le Nigeria ou l’Éthiopie. Il remplace aussi une aide financière sans cohérence économique par des projets de coopération tenant compte de ses capacités réelles et des besoins des pays récipiendaires.

Les prêts sans intérêts laissent place à de vastes programmes de construction qui permettent aux premières entreprises chinoises de débarquer en Afrique, où elles découvrent les lois du marché mondial. La décennie 1990 ne fait que renforcer ces relations. Surtout au lendemain des événements de Tian’anmen, quand l’Afrique sort la Chine de son isolement international et qu’elle choisit de soutenir Pékin au détriment de Taipei. Les autorités chinoises ne l’oublieront pas.

L’impact de la BRI

À partir de 1995, forte de son développement économique à marche forcée, la Chine met en place les mécanismes de soutien aux échanges commerciaux et à l’implantation de firmes chinoises en Afrique.

En 2000, l’organisation du premier Forum sur la coopération sino-africaine (Focac) accélère encore le processus de rapprochement. Les échanges commerciaux explosent pour atteindre 73,5 milliards de dollars (65,5 milliards d’euros) en 2007, contre moins de 6 milliards dix ans plus tôt.

Toujours en 2007, l’Afrique devient la troisième destination mondiale des investissements chinois et le deuxième fournisseur en hydrocarbures de Pékin. « La diplomatie chinoise en direction de l’Afrique a toujours été déterminée en fonction des réformes menées sur le plan intérieur », explique notre ancien ambassadeur.

C’est encore le cas avec la Belt and Road Initiative (BRI), qui doit accompagner le passage de la Chine vers une économie de services destinée à développer son marché domestique. Et dans laquelle l’Afrique est appelée à jouer tout son rôle.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte