Politique

Mali : Tiébilé Dramé, envoyé spécial à Alger pour parler des questions migratoires

Tiébilé Dramé (Mali), President du Parti pour la Renaissance Nationale (PARENA), nomme ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, à Paris, le 16 mai 2019. © Vincent FOURNIER/JA

Le ministre malien des Affaires étrangères était à Alger, les 16 et 17 juillet. Au centre de ses échanges avec les autorités algériennes : les questions migratoires.

À Alger les 16 et 17 juillet, le chef de la diplomatie malienne, Tiébilé Dramé, s’est entretenu avec le président par intérim, Abdelkader Bensalah, le Premier ministre, Noureddine Bedoui, le secrétaire général de la présidence, Noureddine Ayadi (qui fut ambassadeur au Mali), et le président du Comité de suivi de l’accord (d’Alger), Ahmed Boutache.
Les deux parties sont convenues d’organiser un haut comité bilatéral transfrontalier sur les questions migratoires. Il pourrait se tenir à Tamanrasset, dans le sud de l’Algérie, dans les semaines à venir.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte