Politique

Burkina Faso : Blaise Compaoré et Roch Marc Christian Kaboré, hier alliés, aujourd’hui rivaux

Le chef de l’État Roch Marc Christian Kaboré, le 2 mars, à Ouagadougou.

Le chef de l’État Roch Marc Christian Kaboré, le 2 mars, à Ouagadougou. © Sophie Garcia/hanslucas.com

Si les rapports entre Roch Marc Christian Kaboré et Blaise Compaoré se sont notoirement distendus depuis 2014, ils ont gardé une forme de respect mutuel.

Ministre, Premier ministre, président de l’Assemblée nationale… Durant un peu plus de deux décennies, Roch Marc Christian Kaboré a exercé les plus hautes fonctions au sein du régime de Blaise Compaoré, jusqu’à être considéré comme son dauphin putatif. De quoi nouer des relations intimes.

Liens familiaux

Les deux hommes, qui se connaissent jusqu’au bout des ongles, ont même tissé des liens familiaux : la fille d’Antoinette, la sœur de Blaise Compaoré, a épousé le frère de Roch Kaboré. Même si leurs rapports se sont notoirement distendus depuis 2014, ils continuent à assurer qu’ils ont gardé une forme de respect mutuel.

S’ils ne se parlent pas directement, plusieurs hauts responsables ivoiriens jouent les intermédiaires entre les deux personnalités : Alassane Ouattara, qui était proche du père de Roch Kaboré, avec lequel il a travaillé à la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) dans les années 1980, mais aussi Hamed Bakayoko, le ministre ivoirien de la Défense, qui a soutenu Kaboré lors de sa campagne en 2015. Ce dernier a récemment transmis l’unique lettre de Blaise Compaoré à son cadet.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte