Société

Mo Ibrahim fait du contrôle des naissances son cheval de bataille

Réservé aux abonnés | | Par
Mo Ibrahim.

Mo Ibrahim. © Vincent Fournier/Jeune Afrique

Pour le milliardaire anglo-soudanais Mo Ibrahim, qui promeut la bonne gouvernance avec sa fondation, maîtriser la croissance démographique est indispensable en Afrique.

« Comment peut-on encore encourager les Africaines à avoir 5, 6, 7 enfants ? Êtes-vous capable de les nourrir, de les éduquer, de les soigner ? Ces discours sont irresponsables et criminels ! » Mo Ibrahim a fait du contrôle des naissances et du planning familial l’un de ses chevaux de bataille.

Alors que des projections estiment que le continent abritera 40 % de la population mondiale en 2100, maîtriser la croissance démographique est, selon lui, indispensable. Et face à ceux qui lui reprochent d’avoir un point de vue d’Occidental, il hausse les épaules : « Je me fiche de ces critiques. Lorsque les choses sont vraies, il faut les dire. »

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer