Dossier

Cet article est issu du dossier «Maroc : 1999-2019, ces vingt premières années de règne de Mohammed VI qui ont tout changé»

Voir tout le sommaire
Finance

Maroc – Dix chantiers pour demain : Casablanca, carrefour financier international (8/10)

Salle des marchés de la Banque centrale populaire, à Casa. © Guillaume Mollé pour JA

« Centré sur la satisfaction des besoins des citoyens » et sur la réduction des inégalités, un projet de nouveau modèle de développement est à l’étude pour le Maroc. Quels sont les principaux domaines concernés ? L'exemple du hub financier de Casablanca.

Opérationnelle depuis 2012, Casablanca Finance City (CFC) est déjà devenue la première place financière du continent, selon le Global Financial Centres Index (GFCI), l’indice de référence du secteur. CFC regroupe actuellement près de 200 opérateurs économiques et financiers (42 % sont européens et 12 % américains), dont le point commun est de déployer leurs activités sur le continent, tels qu’OCP Africa, le fonds d’investissement panafricain Africa50, la britannique Lloyds Bank, le cabinet d’avocats international Clifford Chance, etc.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Lire les autres articles du dossier

«Maroc : 1999-2019, ces vingt premières années de règne de Mohammed VI qui ont tout changé»

Fermer

Je me connecte