Dossier

Cet article est issu du dossier «Maroc : 1999-2019, ces vingt premières années de règne de Mohammed VI qui ont tout changé»

Voir tout le sommaire
Finance

Maroc – Dix chantiers pour demain : Casablanca, carrefour financier international (8/10)

Salle des marchés de la Banque centrale populaire, à Casa.

Salle des marchés de la Banque centrale populaire, à Casa. © Guillaume Mollé pour JA

« Centré sur la satisfaction des besoins des citoyens » et sur la réduction des inégalités, un projet de nouveau modèle de développement est à l’étude pour le Maroc. Quels sont les principaux domaines concernés ? L'exemple du hub financier de Casablanca.

Opérationnelle depuis 2012, Casablanca Finance City (CFC) est déjà devenue la première place financière du continent, selon le Global Financial Centres Index (GFCI), l’indice de référence du secteur. CFC regroupe actuellement près de 200 opérateurs économiques et financiers (42 % sont européens et 12 % américains), dont le point commun est de déployer leurs activités sur le continent, tels qu’OCP Africa, le fonds d’investissement panafricain Africa50, la britannique Lloyds Bank, le cabinet d’avocats international Clifford Chance, etc.

L’objectif de CFC est d’accueillir au moins 50 nouvelles entreprises au sein de sa « communauté » d’ici à la fin de 2020. Un véritable « hub » financier est ainsi en train de se développer au sein de la capitale économique, qui accueillait déjà la Bourse marocaine et les sièges de grands groupes locaux et étrangers.

La métropole casaouie s’est par ailleurs dotée de nouveaux quartiers et centres d’affaires, tels que Casanearshore, Midparc et, plus récemment, sur la corniche, Anfa Place, où se sont installés Siemens, Yamed Capital, le laboratoire pharmaceutique Pfizer, ou encore Marina Casablanca (80 000 m² avec vue sur l’Atlantique), qui abrite des multinationales telles que Danone, Philips et Bymaro, filiale marocaine du groupe de BTP français Bouygues – laquelle vient justement de mettre la touche finale à la construction de la CFC Tower, première tour de grande hauteur du royaume (136 m, 28 étages).

Lire les autres articles du dossier

«Maroc : 1999-2019, ces vingt premières années de règne de Mohammed VI qui ont tout changé»

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte