Energie

Énergie Power Africa – Andrew Herscowitz : « Il y aura bientôt un excédent de puissance installée »

Andrew Herscowitz, coordinateur de Power Africa © Capture d'écran Youtube

Le programme américain d’électrification du continent a cette année franchi la barre des 10 000 MW de capacité. Son coordinateur en dresse le bilan et les perspectives.

Pas facile tous les jours pour Andrew Herscowitz de représenter les États-Unis sur le continent. Les déclarations de Donald Trump sur les « shithole countries » sont passées par là, et l’indifférence du président américain pour l’Afrique est notoire – comme en témoigne l’absence de représentant américain de haut niveau lors du US-Africa Business Summit de Maputo, en juin.

Lancé sous Obama avec de grandes ambitions, Power Africa « rassemble les outils de douze agences gouvernementales américaines sous un seul toit », afin d’attirer les investissements du secteur privé vers le continent. À sa tête depuis sa création, en 2013, M. Herscowitz dresse avec nous un bilan d’étape de son action. Entretien.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte