Justice

Côte d’Ivoire : Cotradis l’emporte à nouveau en appel face à Fenie Brossette

Abdoul Kader Yada, administrateur général de Cotradis et Abdelmjid Tazlaoui, PDG de Fenie Brossette © © Montage JA

Fenie Brossette et sa filiale ivoirienne ont été condamnés en appel à payer 1,725 milliard de F CFA à Continental de transport et de distribution (Cotradis) pour avoir modifié des châssis de camions Iveco. Parallèlement, une procédure pénale est en cours au Burkina Faso, des accidents ayant causé des morts et des blessés graves.

Le 12 juillet, Abdoul Kader Yada, patron de Continental de transport et de distribution (Cotradis – 13,8 millions d’euros de CA en 2018), a remporté à Abidjan son procès en appel contre Fenie Brossette (49 millions d’euros de CA) et sa filiale ivoirienne.

Le DG de Cotradis poursuivait son ex-partenaire, l’accusant d’avoir modifié les châssis de vingt camions Iveco, dont l’entreprise marocaine est le représentant. Les soupçons sont apparus à la suite d’une série d’accidents survenus en 2016. Une expertise commandée par Cotradis faisait état d’un préjudice d’environ 8 milliards de F CFA (12,2 millions d’euros).

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte