Politique

Tchad : Idriss Déby Itno réajuste ses troupes et étoffe le portefeuille de la Défense

Le président tchadien Idriss Déby Itno, au palais présidentiel.

Le président tchadien Idriss Déby Itno, au palais présidentiel. © Vincent Fournier/JA

La nomination de Mahamat Abali Salah à la Défense et à la Sécurité publique a restreint le champ d’action du ministère de l’Administration du territoire, confié à Mahamat Ismaël Chaïbo, ex-patron de l’Agence nationale de sécurité (ANS).

En nommant Mahamat Abali Salah ministre délégué à la Défense et la Sécurité publique, avec autorité sur la police et la Garde nationale nomade, Idriss Déby Itno a restreint le champ d’action du portefeuille de l’Administration du territoire, confié à Mahamat Ismaël Chaïbo, ex-patron de l’Agence nationale de sécurité (ANS).

Passé par la rébellion avec son cousin Abbas Koty dans les années 1990, Chaïbo s’est ensuite rapproché d’Idriss Déby Itno. Il entretient des liens étroits avec Kalzeubé Pahimi Deubet, secrétaire général de la présidence, mais suscite la méfiance de Hinda Déby Itno et de Moussa Faki Mahamat. Il estime que la première dame et le président de la commission de l’UA, inquiets de son influence, ne sont pas étrangers à son limogeage de l’ANS en 2011.

Autre changement autour du chef : la nomination de son fils Abdelkrim Idriss Déby Itno comme directeur de cabinet adjoint. Le président avait déjà confié ce poste à son fils Zakaria en 2012, puis à sa fille Amira en 2016.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte