Diplomatie

Afrique-France : le gotha de la diaspora reçu à l’Élysée

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 15 juillet 2019 à 15h36
Emmanuel Macron et Nana Akufo-Addo, à l’Élysée le 11 juillet 2019.

Emmanuel Macron et Nana Akufo-Addo, à l'Élysée le 11 juillet 2019. © DR/ Présidence française.

Le 11 juillet, Emmanuel Macron a réuni, en présence de son homologue ghanéen, Nana Akufo-Addo, près de 400 personnalités à l’Élysée dans le cadre d’un échange avec les diasporas africaines.

Cet événement visait à préparer le sommet Afrique-France (du 4 au 6 juin 2020, à Paris et à Bordeaux) et la saison des cultures africaines (de juin à décembre 2020). Parmi les invités figuraient la secrétaire générale de l’OIF, Louise Mushikiwabo, l’ex-Premier ministre béninois, Lionel Zinsou, le député Hervé Berville et Pierre de Gaëtan Njikam, adjoint au maire de Bordeaux chargé des partenariats avec l’Afrique et de la francophonie, qui a été nommé coprésident du comité de pilotage du sommet le 3 juillet.

Remaniement au Conseil présidentiel pour l’Afrique

Le chef de l’État français a par ailleurs légèrement recomposé son Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA) pour le rapprocher des diasporas. Le nouveau coordonnateur, le Béninois Wilfrid Lauriano do Rego, a ainsi été choisi en raison de la « bonne image dont il jouit auprès d’elles », selon l’Élysée. Le nom de ce membre du conseil d’administration de KPMG avait été proposé par son prédécesseur, le Franco-Béninois Jules-Armand Aniambossou.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer