Politique

[Chronique] Vol au-dessus d’un Maghreb uni

L'idée d'un Maghreb uni continue de faire fantasmer. Ici des manifestants de Jerada, au Maroc, en février 2018 (photo d'illustration). © AP/SIPA

Lors d'un voyage en avion, le philosophe Youssef Seddik et moi nous sommes mis à rêver d'un Maghreb uni. Car il faudra bien que quelques fous, penseurs ou écrivains réussissent là où les politiques ont échoué.

Ce jour-là, j’étais dans l’avion avec mon compatriote et ami le philosophe Youssef Seddik. Nous avions quitté Tunis pour le Maroc, où nous devions participer à une conférence. Alors que nous survolions l’Algérie, nous nous sommes mis à rêver à haute voix. Et si nous faisions le Maghreb uni à nous tout seuls ? Il faudra bien que quelques fous, penseurs ou écrivains réussissent là où les politiques ont échoué.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte