Politique

Tchad : pourquoi Idriss Déby Itno a nommé Mahamat Abali Salah à la Défense

Le président tchadien Idriss Déby Itno, au palais présidentiel. © Vincent Fournier/JA

Le chef de l'État tchadien a renforcé son équipe sécuritaire fin juin, nommant entre autres Mahamat Abali Salah à la Défense. Objectif : mener à bien plusieurs réformes parmi les forces de l'ordre.

Nommé le 30 juin ministre délégué à la Défense et à la Sécurité publique, le général Mahamat Abali Salah n’aura pas pour seule mission d’assurer la sécurité du territoire. Idriss Déby Itno (IDI), dont il a épousé une cousine, l’a chargé de mener à bien la réforme de la police ainsi que celle de la Garde nationale et nomade, jusque-là placées sous l’autorité du ministère de l’Administration territoriale.

Une gestion de crise appréciée

Dans un contexte diplomatique tendu, en particulier avec les États-Unis, le président souhaite davantage professionnaliser ces corps. Ingénieur formé à l’École nationale supérieure des travaux publics, puis en Guinée, Mahamat Abali Salah était précédemment ministre de l’Administration du territoire et de la sécurité publique. IDI avait alors apprécié sa gestion de la crise dans le Ouaddaï, en proie à des violences intercommunautaires.

Le 28 juin, le chef de l’État a par ailleurs nommé Abdoulaye Sabre Fadoul directeur de son cabinet civil. Ce saint-cyrien, ex-secrétaire général du gouvernement, présente l’avantage, à quelques mois des législatives, de très bien connaître le marigot politique. Il succède à Banata Tchalet Sow.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte