Politique

[Édito] Sarkozy comme vous ne l’avez jamais vu

Par

Marwane Ben Yahmed est directeur de publication de Jeune Afrique.

+ Suivre cet auteur

Après la parution de "Passions", le dernier livre de Nicolas Sarkozy, séance de dédicaces dans une librairie bordelaise. © UGO AMEZ/SIPA

L'ex-président français Nicolas Sarkozy revient sur le devant de la scène politique avec la publication d'un livre de souvenirs, « Passions », ainsi qu'à l'occasion d'une interview accordée à l'hebdomadaire Le Point. Une introspection rare concernant sa pratique du pouvoir et, surtout, le choix de ses collaborateurs et de tous ceux qui peuvent être en position d'influer sur un dirigeant. Certains chefs d'État africains devraient s'en inspirer...

Il commençait presque à nous manquer ! L’auteur de ces lignes a suffisamment critiqué la politique, notamment africaine, et la personnalité de Nicolas Sarkozy pour ne point être soupçonné d’idolâtrie à son endroit. Mais il faut savoir rendre à César ce qui lui appartient. Quoi qu’on pense de lui et de son bilan, qu’on l’apprécie ou non, c’est un personnage hors normes, l’un des hommes politiques français les plus doués et les plus charismatiques de son temps, qui est parvenu au sommet de l’État alors que rien ne l’y prédestinait.

L’ancien président vient de publier Passions (éditions de L’Observatoire), un livre de souvenirs qui nous plonge dans le dédale de sa vie et de son expérience du pouvoir, comme l’on sait inextricablement mêlés. Il a aussi accordé une excellente interview à l’hebdomadaire Le Point (du 27 juin), dont je vous recommande la lecture. Confidences croustillantes sur Macron, Hollande, Chirac, Mitterrand, Balladur, Veil, Cécilia et Carla… Commentaires pertinents sur le succès et sur l’échec… Fine analyse de la France et des Français… Mise à nu de ses sentiments…

Enfin, et c’est sans doute le plus intéressant, introspection comme on a rarement l’occasion d’en lire concernant sa pratique du pouvoir et, surtout, le choix de ses collaborateurs et de tous ceux qui ont été en position d’influer sur sa politique. Faut-il dire que certains chefs d’État africains seraient bien inspirés de lire ces pages et d’en retenir les leçons ? Voici donc, présentés par thèmes, quelques passages parmi les plus enrichissants.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte