Dossier

Cet article est issu du dossier «Télécoms : les nouveaux enjeux»

Voir tout le sommaire
Télécoms

Cybersécurité : les opérateurs télécoms contre-attaquent

Au centre de cyberdéfense de l’opérateur de télécoms Inwi, à Casablanca. © INWI

Sur le continent, la criminalité numérique n’épargne ni les entreprises ni les particuliers. Les géants de la téléphonie mobile et de l’internet l’ont bien compris, qui ont fait de la protection des données une activité à part entière.

« Chers clients valides, votre carte SIM sera temporairement bloquée dans les prochaines vingt-quatre heures en raison de l’utilisation cohérente de données non assignées. » C’est le texto énigmatique qu’ont reçu, dimanche 16 juin, les 60 millions d’abonnés de MTN au Nigeria. Dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, plus gros marché de l’opérateur sud-africain, un tiers de la population a été privée de toute communication par mobile pendant une journée entière.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte