Justice

Algérie : Lakhdar Bouregaa, un héros au cachot

Le moudjahid Lakhdar Bouregaa. © Ryad KRAMDI/AFP

Son incarcération renforce les craintes quant à la répression impitoyable à laquelle s’exposent tous ceux qui tiennent tête aux autorités. Lakhdar Bouregaa, 86 ans, ancien maquisard et grand baroudeur depuis l’Indépendance, a été incarcéré dimanche 30 juin à Alger.

Quarante-huit heures auparavant, Lakhdar Bouregaa affirmait, lors de l’une de ces sorties publiques tonitruantes dont il est coutumier, que le pouvoir avait déjà le nom du futur président et qu’il cherchait à le légitimer via une élection présidentielle à laquelle il ne prêtait pas de crédit.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte