Économie

FAO : la Côte d’Ivoire a soutenu la candidature du Chinois Qu Dongyu

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Qu Dongyu lors de son élection à la tête de la FAO, le 23 juin 2019 à Rome.

Qu Dongyu lors de son élection à la tête de la FAO, le 23 juin 2019 à Rome. © Riccardo Antimiani/AP/SIPA

Symbole du rayonnement grandissant de la Chine, Pékin a obtenu le soutien de la Côte d’Ivoire lors de l’élection du directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO).

Le 17 juin, lors d’une réunion plénière du G77+Chine, le représentant de la Côte d’Ivoire a révélé que, à l’occasion de l’élection du directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), son pays voterait en faveur de Qu Dongyu.

Six jours plus tard, le Chinois recueillait 108 voix dès le premier tour, battant ses adversaires français (71 voix) et géorgien (12). Signe de son influence grandissante, Pékin a obtenu le ralliement de nombreux pays d’Afrique francophone, au grand dam de Paris.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte